Comment faire un nœud de sécurité avec la longe ?

Dans le cadre de l’élevage des animaux, des soins les plus attentifs doivent être prodigués à leur intention pour leur permettre d’avoir un bon état de santé à la longueur de l’année. Et, en particulier, du point de vue sécuritaire, il a été identifié que, pour attacher un cheval domestique, il faut prendre surtout des mesures de précautions qu’il ne soit pas être victime d’une prise de longe.

Le nœud de sécurité est impératif

En effet, l’attachement d’un cheval  en un point fixe ne doit pas, en aucun cas, constituer une nouvelle source d’affolement en se sentant coincer dans une position contraire à son confort. C’est ainsi qu’il est tellement nécessaire de faire un nœud de sécurité approprié pour éviter, à tout moment,  à des étranglements inattendus de l’animal. Faire un nœud de longe constitue un réflexe à part que doit savoir tout cavalier. Cette action de faire un nœud correct évite, parfois, des dangers de différentes sortes surgissant au cours de l’attachement du cheval, en un point fixe, lors des travaux de soins prodigués à son intention à l’instar d’un ferrage ou d’un pansement suite à un accident de course hippique.

Un prolongement d’un bout de ficelle a  aussi son efficacité

D’autant plus, pour faire face à tous les risques que subissent certains chevaux qui tirent au renard, à maintes reprises, dans leur comportement, il y a lieu, également, de mettre un prolongement d’un petit bout de ficelle entre l’anneau de fixation et la longe. Dans cet état, aux moindres mouvements brusques provoqués par le cheval,  la ficelle va céder facilement. Ce procédé met le cheval, en permanence, en toute sécurité, sur son lieu d’attache qui peut se situer en extérieur comme en intérieur selon l’aménagement de l’écurie.

Un nœud classique ne convient pas

Bien entendu, dans le cas où le cheval panique, quelle que soit l’origine de cet affolement, il doit être libéré au plus vite de son point d’attache pour l’apaiser. De toute manière, un cheval peut facilement avoir peur des moindres incidents imprévus qui peuvent se passer à l’intérieur de l’espace de son entourage à l’écurie. À cet effet, pour pouvoir agir, le cas échéant, dans le bon sens et dans de meilleurs délais, pour la libération automatique de l’animal, il faut, à tout prix, éviter de faire un nœud classique à la manière de ce qu’on utilise pour les chaussures pour immobiliser un cheval sur son point d’attache. Il faut, absolument, se rendre compte que le nœud de longe doit avoir la propriété de se libérer automatiquement en cas d’un tirage d’un coup sec effectué sur sa partie. Tout cavalier professionnel aurait dû passer, initialement, l’apprentissage de cette technique d’attache sécurisée au sein d’une écurie.

Équipement pour cavalier et cheval : trouver une boutique spécialisée en ligne
Vente en ligne de matériel d’équitation